Le vendredi 10 janvier à la salle des fêtes s'est déroulée la traditionnelle cérémonie des vœux du Maire à la population. Retrouvez l'intégralité du discours

Vœux à la population 2020 - Croisilles

Vœux à la population 2020

                                Vendredi 10 janvier 2020

 

Mesdames et Messieurs les représentants des autorités civiles et militaires,

Mesdames et Messieurs les Présidentes et Présidents d’associations et leurs équipes de bénévoles,

Mesdames et Messieurs les représentants des services publics, des institutions éducatives, sociales, culturelles et économiques de notre commune

Mesdames et Messieurs les Elus

Mesdames et Messieurs

Chers amis Croisilliennes, Croisilliens,

 

        Léonard de Vinci disait :

« Il n’est aucune chose qui aille plus vite que les années »

 

        Notre cérémonie des vœux en est le parfait exemple. Déjà 25 années que j’officie cette cérémonie avec toujours autant d’enthousiasme et accompagné des équipes du conseil municipal qui m’entourent avec compétence et dynamisme.

        C’est toujours avec grand plaisir que je vous accueille dans notre salle des fêtes.

        C’est avec une plus grande joie encore que je vous souhaite, à toutes et à tous, ainsi qu’à vos proches, une très bonne et heureuse année 2020.

        Que vous souhaiter de mieux que la santé dans notre vie, la réussite et la prospérité dans vos affaires mais aussi et surtout beaucoup d’amour tout au long de cette nouvelle année.

        Ces souhaits vont à chacun de vous, ainsi qu’à l’ensemble de la population, avec une pensée particulière pour les plus démunis ou ceux qui ont connu des moments pénibles en 2019, qui souffrent de maladie, de solitude ou d’isolement.

 

        « Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe rien. Il y a des minutes et des secondes interminables qui contiennent tout un monde »

Disait Jean d’Ormesson.

 

        En transposant cette phrase à la vie de la municipalité, certains peuvent penser qu’il ne se passe rien.

         Je peux néanmoins vous affirmer que pour assurer le bon fonctionnement de la commune, l’activité journalière est intense pour les élus ainsi que pour le personnel communal que je remercie vivement, à cette occasion, pour le travail fourni tout au long de l’année.

        Au cours de cette cérémonie, je ne vous parlerai pas des projets pour l’année 2020 puisque notre mandat s’achève.

        Beaucoup se réalisent, des aléas font que certains sont reportés ou annulés.

        Mais il nous faut également compter sur les imprévus qui viennent grever notre budget.

 

        Vient le moment de vous parler de quelques réalisations effectuées en 2019 ainsi que se remémorer les principales manifestations auxquelles nous avons tous participé.

 

Notre action, cette année, fût guidée par quelques grands principes :

 

  • Continuer à apporter le plus de services possibles à la population, et rendre toujours plus attractif notre bourg ;

 

  • Contribuer à être acteur de la dynamique du développement local en assurant les partenariats existant avec le Conseil Départemental du Pas de Calais, le Conseil Régional, l’Etat, la Caisse d’Allocations Familiales, etc... En assurant ainsi le bonheur, le bien vivre ensemble, les services et l’emploi, que je détaille ci-après ;
  • Favoriser l’intégration sociale des familles dans leur environnement et contribuer à la cohésion sociale grâce aux activités de la Maison des Habitants ;
  • Renforcer la notion d’accès pour tous en répondant aux attentes et aux besoins des habitants et des familles avec pour objectif de prévenir l’isolement et les exclusions :
  • En permettant l’ouverture des Restos du cœur toute l’année ;
    • En privilégiant l’accueil des nouveaux habitants pour faciliter leur intégration, en favorisant les temps de rencontres et d’échanges ;
    • En développant les liens intergénérationnels, en stimulant la vie associative ;
    • En agissant pour la mobilité des personnes avec la mise à disposition d’un véhicule avec chauffeur pour accompagner les personnes en situation de handicap ou vieillissantes dans les commerces locaux ;
    • En informant le public sur les droits et services existants, et en organisant les permanences : CAF, MSA, CARSAT, Mission Locale, Conciliateur de Justice, SIAO ;

 

Notre action fut également :

 

  • De faire émerger et accompagner les initiatives des habitants et encourager ainsi la citoyenneté active sur notre bourg. Cet enjeu se traduit dans les notions du vivre ensemble qui est une notion essentielle dans notre collectivité.

L’acceptation de l’autre dans ses différences, l’enrichissement par la découverte d’une culture différente de la mienne, la possibilité de travailler ensemble dans des projets communs pour le bien-être collectif sont les fondements d’une société responsable et solidaire.

Le Partenariat engagé avec l’Etat lors de la création du CAO transformé en CAES, c’est avant tout aider notre République, dont nous sommes un des maillons, à répondre au défi européen des migrations. Cela illustre parfaitement notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité ».

 

Ces principes, qui sous-tendent l’action municipale, se sont concrétisés par la réalisation de nombreux projets :

 

  • Le Béguinage de 18 logements allée des Mimosas qui a vu des plantations réalisées dans le chemin piétonnier ;
  • Le nouvel Ehpad, moderne et accueillant, voit sans cesse l’apport de services nouveaux tels que l’accueil temporaire en développement, les soins avec baignoire thérapeutique, des aménagements du parc avec des chèvres et divers animaux.

Ce sont 86 agents qui y sont employés, dont 23 domiciliés dans notre commune. Les résidents sont au nombre de 106, dont 10 Croisilliennes.

Cette structure a pu voir le jour grâce à l’étroit partenariat noué avec Pas De Calais Habitat qui a acquis, sur notre proposition, l’ensemble des terrains. Il s’agit du secteur de l’éco-quartier portant sur environ 15 hectares.

Ce partenariat a permis, de leur part, des investissements très conséquents sur notre commune. Je citerai : la Résidence de la Ferme, des logements rue JM Stécowiat, la MAS, les 2 béguinages, le nouvel Ehpad, les logements de l’éco-quartier, la résidence des poètes, la nouvelle gendarmerie, les terrains chemin de St Martin qui ont permis le développement d’une zone économique représentant 60 emplois, et quelques autres acquisitions. Je salue la mémoire de J.M. Stécowiat, son directeur, qui malheureusement nous a quittés prématurément.

 

Parmi les autres projets que nous avons accompagnés, je citerai :

  • La Maison d’Accueil Spécialisée rue François Mitterrand dont la réalisation d’une extension sera inaugurée dans quelques jours. Elle vient d’obtenir l’agrément de compétence de soins à domicile.

J’en profite pour féliciter son Directeur, Mr Laurent Caron, pour sa ténacité à répondre aux appels à projet de l’agence régionale de santé avec l’appui de la municipalité et de la communauté de communes.

116 agents sont employés dans cet établissement, dont 15 habitent à Croisilles.

Je rappelle que le terrain acheté en 1997 par la commune fut cédé gratuitement en 2006 à l’association UDAPEI. On ne peut que se réjouir de l’esprit de solidarité pour le handicap, exprimé par le conseil municipal de cette année-là. Aujourd’hui, cette structure est un atout en tant que pôle économique dans notre bourg.

 

  • La Maison de Santé Pluridisciplinaire en service depuis une année a bénéficié de quelques travaux : des plantations, ainsi que des modifications pour le chauffage et la climatisation. Elle compte 13 praticiens de la santé dont 4 médecins et 3 agents pour les activités de secrétariat et d'entretien.

Celle-ci est érigée sur un terrain acheté par la commune en 1998 en tant que réserve foncière sur un emplacement propice, au centre du village.

Aujourd’hui, on ne peut que se réjouir de cette réalisation et de la crèche y attenant.

 

Anticiper, prévoir, saisir les opportunités… voilà le fil conducteur de notre action !

 

L’EPF, Établissement public foncier qui est une émanation du Conseil régional bénéficiant de fonds européens, a pour but d’accompagner les collectivités dans l’acquisition de friches ou d’immobilier, pour une durée de 5 années, afin de développer des projets économiques ou d’habitat. Le transfert à la collectivité est ensuite réalisé moyennant le prix d’acquisition après quelques travaux.

 

  • Nous avons signé avec l’EPF une convention pour l’achat de l’ancienne maison médicale, qui a vu l’arrivée d’un dentiste au 1er janvier 2019, avec une assistante dentaire, et son épouse, également dentiste, est arrivée ce 6 janvier. Une ostéopathe est également venue s’y installer. Ce bâtiment accueille désormais 5 personnes.

La vision d’anticipation du conseil municipal, dans l’acquisition d’immobilier ou de terrains, permet aujourd’hui de répondre aux sollicitations extérieures déclenchée par le dynamisme de notre bourg.

 

  • L’avenir de l’ancienne gendarmerie, et ses 3 logements extérieurs, appartenant au Département du Pas-de-Calais, est conditionné par les formalités administratives pour son achat par l’EPF. Des contacts sont pris avec des investisseurs qu’il faudra concrétiser dans les années qui vont suivre.
  • L’ancienne maison de retraite est aujourd’hui gérée par l’état via un prestataire qui est « la vie active ». Elle est occupée par l’accueil de réfugiés ayant fui les guerres et les massacres dont ils sont les victimes, avec les souffrances que cela engendre, tout comme nos aïeux ont pu connaître en fuyant les atrocités des années 40-45 pour se réfugier dans les départements non occupés.
  • Nous pouvons être fiers de la générosité qui a prévalu, qui s’est exprimée chez nos concitoyens. Là encore, des propositions seront à élaborer avec les services préfectoraux dans le temps.
  • Nous avons également pu favoriser l’agrandissement de la pharmacie en vendant une parcelle de terrain acheté à la création de la résidence du Domaine du Moulin et une pénétrante sur le RD5. Nous y avons aménagé les bordures pour l’accès au parking.

Cette pharmacie est la plus fonctionnelle, la plus attrayante du secteur par son caractère moderne. Elle emploie 6 salariés.

 

Comme vous avez pu le constater dans mes dires précédents, l’emploi dans le secteur médical et paramédical représente 226 emplois, 230 avec la crèche. Croisilles est un pôle médical envié et assurant un service de proximité remarquable pour notre population. Tous ces projets assurent un service qui dépasse aujourd’hui et très largement les frontières de notre bourg. Tout cela ne s’est pas fait d’un claquement de doigt mais est bien le résultat d'une vision pour notre village…

 

Après la santé, évoquons le sport :

  • La plaine de jeux synthétique rue Eugène Hornez, accueille des sportifs tout au long de l’année. En 2019, par deux fois, les jeunes filles de 15 ans pratiquant le football dans tous les Hauts de France sont venues fouler ce terrain pour une présélection, accompagnées de leurs parents. Elles seront 120 en avril de cette année.

Cet équipement est connu des fédérations sportives. Nous avons également reçu l’Edf venu parler du handicap à nos scolaires avec un champion de France en athlétisme.

Cela valorise notre bourg et fait travailler nos commerces, comme le restaurant.

Cette plaine de jeux voit également et régulièrement des rencontres scolaires USEP du secteur de l’arrageois.

 

  • L’aménagement d’un bâtiment en location, appelé « le cube », rue François Mitterrand. « Le cube » est mis à disposition pour toutes les associations. Il est fortement apprécié par celles-ci, notamment les Restos du Cœur, qui sont les mieux lotis de tout l’arrageois. Ce lieu est géré pour les temps d’occupation par la maison des habitants qui y anime des rencontres, des ateliers avec les jeunes, les citoyens.
  • Le SMAV a accepté quelques aménagements dans son fonctionnement de la déchetterie afin que nous puissions continuer à collecter au domicile de nos concitoyens des déchets verts en quantité importante.

Ce service, je le rappelle, gratuit, est unique. Aucune collectivité n’exerce celui-ci, pourtant très utile et apprécié de tous.

Là encore, cette déchetterie a pu voir le jour grâce à l’apport d’un terrain, cédé gratuitement par la commune.      Elle fut inaugurée par notre regretté Philippe Rapeneau, alors Président du SMAV et de la CUA.

 

  • Après quelques réunions assez complexes et vives avec le Conseil Départemental, nous devrions aboutir à un accord sur la possibilité de voir construire, rue François Mitterrand, une nouvelle résidence de 14 studios pour personnes âgées et 6 logements au-dessus de ceux-ci pour le personnel.

Cet accord pourrait servir de base pour l’ensemble des projets sur le Pas de Calais. Nous en sommes le moteur.  Mais il faut sans cesse suivre ce dossier et montrer notre opiniâtreté.

 

  • Nous avons également signé la garantie de l’emprunt de la Société Immobilière du Grand Hainaut (SIGH), garantie indispensable pour le démarrage de la rénovation des logements locatifs rue des Erables et rue Max Joly. Ces travaux concernent l’alimentation en gaz et l’isolation, avec le remplacement de toutes les menuiseries, ainsi que de nouveaux garages, la rénovation des peintures extérieures, etc… Tous ces travaux représentent un mieux pour toutes les familles avec un gain énergétique important.
  • Il y eu l’Aménagement d’un parking au cimetière, rue de l’égalité, très apprécié par les utilisateurs.
  • Nous avons effectué quelques travaux de voirie sur trottoir rue du Moulin et  rue d’Héninel.
  • Egalement, la démolition de l’ancienne maison qui était destinée au garde barrière, sur l’ancienne voie ferrée, entre Croisilles et Ecoust St Mein. Elle devenait dangereuse lors de grands vents et était aussi le refuge de squatteurs.
  • Nous avons entrepris le démarrage d’une remise en état d’un terrain communal en haut de la rue de Boyelles qu’il faudra continuer à aménager afin de rendre mieux arborée et fleurie cette rue.
  • Il y eu la fin de la rénovation de l’éclairage public par Led. Une économie importante est réalisée.
  • Vient enfin d’arriver le permis de construire pour la nouvelle clinique vétérinaire, place de l’église, qui, on l’espère, verra le démarrage des travaux cet été. Mais que d’allers-retours administratifs… Ce sont 4 vétérinaires qui aujourd’hui sont présents.
  • Il y a eu aussi le transfert de l’atelier de toilettage qui a une nombreuse clientèle.
  • Quelques travaux ont été réalisés dans nos écoles :
  • Au niveau de l’école maternelle, dans les toilettes, la laverie et la cuisine ;
  • A l’école primaire, rejointoiement des murs extérieurs, les joints étant détériorés par les pigeons, et quelques travaux de peinture.
  • Afin de sécuriser les entrées et sorties d’école, nous avons réaménagé le stationnement devant l’école primaire et matérialisé une zone de stationnement et d’arrêt interdits. Nous avons également aménagé la place de l’église en zone de rencontre où la vitesse est limitée à 20 km/h et où la priorité absolue est laissée aux piétons.
  •  En ce qui concerne l’école maternelle, nous avons organisé la sécurisation de la traversée de la route d’Arras en mettant un agent équipé d’un gilet réfléchissant pour faire traverser les petits.

 

Au sujet de la sécurité routière, cela reste un dossier que je sais sensible. J’ai l’habitude de dire qu’il existe un code de la route et que c’est à chacun de le respecter, mais force est de constater que le manque de civisme de certains nous pousse à réfléchir sur la mise en œuvre de moyens coercitifs afin de faire baisser la vitesse.

Nous avons donc pris l’attache des services de gendarmerie afin d’organiser une réunion publique dans les premières semaines de février et étudier ensemble ce qu’il est envisageable de mettre en place. Chacune et chacun d’entre vous pourra s’emparer de ce sujet.

 

  • Il nous a fallu réparer et remettre aux normes sanitaires le chauffage de la salle polyvalente, très couteux.
  • Nous avons aménagé 2 enclos pour un éco pâturage rue François Mitterrand pour le grand plaisir des résidents de l’Ehpad et de la MAS, ainsi que pour les promeneurs du chemin pédestre qui longe ceux-ci. Des chevaux devraient y paître régulièrement.
  • Le chemin pédestre a connu dernièrement un lifting suite à une coulée de boue. Ce chemin pédestre est de toute beauté par la diversité des arbres et arbustes, et de la faune qui s’y trouvent.

 

 

Toutes ces réalisations amènent une richesse de services de proximité très importante qui, de fait, pérennise et assure un développement de nos commerces.

 

Mais la vie à Croisilles ne se limite pas à des services. La vie de notre village fut animée tout au long de l’année :

 

  • Par les associations auxquelles nous apportons notre aide ;
  • Par le centre social qui, chaque mois, propose des activités nombreuses, variées, et pour tous les âges. J’en profite pour remercier son directeur, Rémi, ainsi que les membres bénévoles qui, chaque semaine, se réunissent afin d’échafauder le programme. Toutes les animations sont annoncées dans le "Que faire…" distribué en toutes boites chaque mois, et que vous retrouvez également dans les commerces. Là encore, le dynamisme de notre bourg est envié, certes, mais également porté en exemple. Je vous rappelle que, si nous disposons bien de subventions de la CAF pour le fonctionnement du Centre social, le reste à charge est entièrement financé par la municipalité.
  • Des animations ont également été organisées par le comité des fêtes qui, tout en maîtrisant son budget, a mis sur pied une fête locale avec ses fauves et le cochon grillé, le repas populaire du 14 juillet et ses 140 convives pour l’andouillette, je remercie l'orchestre d'harmonie du club Léo Lagrange pour sa participation, ainsi que le salon de la gastronomie qui est incontournable.
  • La MAS, qui a mis à disposition ses locaux en coordination avec la maison des habitants pour le marché de Noël. Celui-ci fut une grande réussite.
  • Enfin, le repas des ainés, mis en œuvre par le CCAS, et toujours apprécié par les convives.

 

Bien d’autres animations ont également animé l’année 2019.

 

J'en arrive maintenant à ma conclusion. Tout ce qui a été mis en œuvre cette année, cette volonté de préserver et développer le bien-vivre ensemble, à Croisilles, tout cela s’est fait avec un budget maitrisé, sans augmentation d’impôts depuis plus de 6 ans. Nous terminons d’ailleurs l’année 2019 avec un excédent de fonctionnement d’environ 200 000 €, ce qui nous permet de ramener le désendettement aux alentours de 15 ans, comme nous l’avions annoncé.

Je remercie le 1er adjoint, Fabien Sellier, pour sa parfaite maitrise de nos comptes, ainsi que l’ensemble du conseil municipal pour son engagement au quotidien et leur présence active dans les associations et dans les diverses instances.

 

Comme je vous l’ai dit dans mon avant-propos, nous ne pouvons vous annoncer les projets 2020 puisque mon mandat avec l’équipe qui m’entoure se termine dans quelques jours.

       

Toutefois je vous confirme ma volonté de continuer à servir notre belle commune.

 

A tous, je vous réitère mes meilleurs vœux pour cette année 2020, quelle apporte confiance et espoir, qu’elle soit emplie de moments de vie intenses, forte de réussites et de joies, riche des bonheurs du quotidien.

 

Merci de votre écoute et je vous invite à partager le verre de l’amitié.